Lexique historique: Absolutisme - Affaire des brus - Agenois - Alamans...Victoire de Marignan

Recherche Roi de France
Champ de recherche ci-dessus - Search field above

Music Player - Les rois de France

Music Player - Lecteur de Musique



Besoin de parler et de se sentir un peu moins seul : 01.78.52.91.40 - 24h/24

Les Rois de France     LesReines de France



Absolutisme:

Système politique selon lequel le roi détient entre ses mains
l'intégralité des pouvoirs. L'essence de son pouvoir est divine.

Affaire des brus:

Scandale qui toucha les trois belles-filles de Philippe le Bel, accusées
d'adultère et donc de corrompre le sang de la lignée royale.
Agenois: Comté du sud-ouest de la France, dont la capitale est Agen, et qui
fut rattaché au domaine royal en 1592.

Alamans:

Peuple germanique, habitant le duché d'Alémanie qui bordait le
Rhin de la Suisse à la Souabe. Vaincus par Clovis à Tolbiac, ils passèrent
sous l'autorité des Francs.

Albigeois:

Nom donné aux cathares de la région d'Albi, en Aquitaine, et du midi de la France, contre lesquels combattirent
les rois de France, essentiellement de
1209 à 1229, réussissant ainsi à s'implanter dans le Sud-Ouest au nom de la croisade.

Amiral :

Office apparu sous Saint Louis, dont la fonction est le commandement des forces navales du roi.

Apanage:

Seigneurie détachée du domaine royal et donnée à un fils du roi
pour assurer son prestige, son revenu et son autorité, mais sur laquelle
le roi gardait en théorie un droit de contrôle.

Aragon:

Royaume situé au sud-est des Pyrénées, devenu au XIIIe siècle un
puissant empire maritime, et réuni à la fin du xv" siècle à la Castille.

Arques:

Lieu de la bataille remportée en 1589 par le futur Henri IV sur le
duc de Mayenne, chef de la Ligue* catholique.

Artois:

Province correspondant à l'actuel Pas-de-Calais, et réunie au
domaine en 1180, mais qui passa par mariage à la Bourgogne puis à
l'Autriche, pour être reconquise en 1640.

Assemblée nationale constituante:

Nom que se donnèrent le 9 juillet 1789
les états généraux réunis par Louis XVI, affirmant ainsi représenter la
nation en vue d'instaurer une monarchie constitutionnelle.
Austrasie: Royaume mérovingien qui correspondait à l'est de la France
actuelle.

Avars:

Tribu issue d'Asie Centrale qui lança des raids sur l'Europe du Ve au
VIII" siècle.

Bailli:

Représentant du roi dans le cadre d'une circonscription, le bailliage.
Détenant des fonctions de juge, de commandement militaire, il est salarié
et révocable. Son équivalent au sud de la Loire est le sénéchal.

Bourbons:

Dynastie royale, issue d'une branche cadette des Capétiens,
ayant régné de Henri IV à Louis XVIII.

Burgondie:

Ancien royaume de Bourgogne: indépendant jusqu'à sa
conquête par Clovis, il fut ensuite un royaume franc, comme la Neustrie*
et l'Austrasie*.

Cathares:

Secte répandue dans toute l'Europe entre les XIe et XIIIe siècles.
Reprenant la doctrine manichéenne, elle prônait un rejet de ce monde
considéré comme l'œuvre du diable. Elle fut déclarée hérétique
par l'Église et combattue par
les rois de France.

Cent Jours:

Période du retour d'exil de Napoléon, qui restaure l'Empire
jusqu'à sa défaite finale à Waterloo (juin 1815).

Chambre Introuvable:

On baptisa ainsi la Chambre des députés (correspondant au Parlement) élue
en 1815, en raison de l'absence de majorité claire.

Chancelier:

Officier le plus prestigieux, nommé à vie, il dirige la chancellerie, qui rédige
les actes royaux (grands textes de loi, nominations, traités de paix...).

Charles Quint:

Roi d'Espagne, empereur d'Allemagne et héritier des provinces
bourguignonnes, il fut l'ennemi le plus puissant de François 1er, mais
fut affaibli par sa lutte contre le protestantisme.

Charte:

Texte octroyé par Louis XVIII aux Français en 1814, et instaurant
une Monarchie constitutionnelle qui conservait une partie des acquis de
la Révolution.

Chevalerie:

Groupe que forment les chevaliers, hommes d'armes montés à
cheval, et qui domina sur les champs de bataille jusqu'au XIV" siècle. Toute
une littérature de chevalerie développa l'image d'un groupe aux vertus à
la fois militaires et courtoises.

Chouans:

Nom donné aux contre-révolutionnaires qui menèrent la guérilla
dans tout l'ouest de la France à partir de 1793, notamment contre la
conscription militaire.

Commis:

Agents du roi nommés pour une certaine durée.
Salariés, révocables, ils furent de plus en plus utilisés pour suppléer aux officiers, devenus
propriétaires de leur charge au XVIIe siècle et donc moins dociles.

Comte:

Titre de noblesse lié à la possession d'un comté. Fonctionnaires
révocables sous Charlemagne, les comtes parvinrent à rendre leur charge
héréditaire et à acquérir une très forte autonomie vis-à-vis du roi, avant
de devoir se soumettre à la fin du Moyen Âge.

Connétable:

Commandant suprême des armées du roi. Le plus célèbre fut
Du Guesclin.

Courtisan:

Homme faisant partie de la cour du roi. Les nobles furent de
plus en plus nombreux à demeurer à la cour, notamment sous Louis XIV.

Croisade:

Pèlerinage armé destiné à libérer Jérusalem, et décidé par le
pape. On l'appelle ainsi car les croisés portaient la croix comme signe de
ralliement.

Dauphin:

Titre porté par le prince du Dauphiné (région autour de Grenoble).
À partir du XIV" siècle, il fut porté par le fils ainé et successeur du roi.

Dévaluation:

Fait de diminuer la valeur d'une monnaie.

Dîmes:

Impôt ecclésiastique correspondant à l'origine à un dixième de la
récolte des paysans.

Domaine royal:

Territoires du royaume sous l'autorité directe du roi, et
non régis par l'intermédiaire des féodaux. Le domaine sera constamment
accru par la monarchie, par mariage, héritage, annexion, pour atteindre
à la fin de l'Ancien Régime les limites du royaume.

Duc, duché:

Titre nobiliaire le plus élevé, porté par le détenteur d'un duché.
Le duché est une seigneurie de grande taille (Bourgogne, Normandie), mais
sur lequel le roi conserve en théorie son autorité.

Ecclésiastique:

Membre du clergé.

Édit de Boulogne:

Édit qui mit fin en 1573 à la quatrième guerre de Religion, il accordait la liberté de conscience
et un droit de culte aux protestants à La Rochelle, Montauban, et Nîmes.

Édit de pacification d'Amboise:

Accordé en 1563, il accordait une amnistie
ainsi que le droit de culte aux protestants dans certaines limites territoriales.

Édit de Saint-Germain-en-Laye:

Cet édit, proclamé par Catherine de Médicis en 1570, mit fin à la troisième
guerre de Religion, et permit une paix provisoire avec les protestants.

Émigrés:

Terme sous lequel sont désignés les nobles qui ont fui la France
après la Révolution de 1789.

États généraux:

Parlement temporaire regroupant les trois ordres et réunis
à l'initiative du roi dans des circonstances particulières, par exemple pour
édicter de nouveaux impôts.

Évêque:

À la tête du diocèse, il est le dignitaire de l'ordre le plus élevé de la
prêtrise. Sa nomination fit l'objet d'âpres rivalités entre le roi et le pape.

Féodaux (les):

Seigneurs possédant un fief. Reconnaissant théoriquement
la suzeraineté du roi, ils n'en ont pas moins opposé une longue résistance
à l'essor du pouvoir royal.

Fief:

Domaine concédé par un seigneur à son vassal et conférant la noblesse, ainsi
que l'exercice d'un pouvoir local, en échange de services.

Francie :

Territoire sur lequel régnaient les rois francs. La Francie
occidentale, apparue au traité de Verdun, en 843, est à l'origine de la France actuelle.

Francisque:

Hache franque à double lame.

Frisons:

Peuple germanique centré sur la Frise (nord des Pays-Bas), soumis
par les Francs et christianisé au VIII" siècle.

Garde des sceaux:

Ministre à qui sont confiés les sceaux validant les actes
royaux. Il remplace peu à peu le chancelier*, que l'on ne peut

renvoyer, mais qui est ainsi dépossédé de ses fonctions.

Grand Schisme d'Occident:

Division de l'Église catholique déclenchée en
1378 par l'élection successive de deux papes, à Avignon (avec le soutien de la France)
et à Rome. La crise divisa toute l'Europe et ne fut résolue
qu'en 1415.

Grands féodaux, Grands de France:

Termes désignant les seigneurs les
plus influents du royaume qui seront, tour à tour, les alliés et les ennemis
de la couronne.

Grandes compagnies :

Compagnies de mercenaires qui, en temps de paix, se livraient
souvent à des pillages sur les populations civiles.

Guerre de Cent Ans :

Nom donné aux multiples conflits ayant opposé
presque continuellement la France et l'Angleterre de 1337 à 1453.

Guerre de Sept Ans (1756-1763) :

Conflit ayant touché tous les États d'Europe, qui entraîna
pour la France une dette colossale et la perte de
nombreuses colonies, dont le Québec.

Guerre de Succession d'Autriche (1740-1748) :

Conflit ayant touché tous les Etats d'Europe, pour le choix d'un
successeur à l'Empire. Il s'acheva pour la France sur un Statu quo.

Guerre des Trois Henri:

Cette guerre civile opposa de 1584 à 1589
Henri III, soutenu par les royalistes, Henri de Navarre (futur Henri IV), soutenu
par les protestants, et héritier légitime, et Henri de Guise, chef
de la Ligue catholique. Après l'assassinat d'Henri de Guise, Henri III et
Henri de Navarre se rapprochèrent, puis Henri III fut assassiné
en 1589, laissant seul Henri de Navarre.

Guerre de Vendée:

Insurrection contre-révolutionnaire suscitée par la
levée en masse (conscription) de 1793. Elle aboutit à la constitution d'une
véritable armée mais fut écrasée par une répression meurtrière.

Guizot François (1787-1874) :

Homme politique conservateur et historien, il fut le grand Premier ministre de Louis-Philippe.

Guyenne:

Ensemble des possessions du roi d'Angleterre en
Aquitaine, conquises par le roi de France en 1453.

Huguenots:

Nom donné aux protestants en France.

Interdit:

Décision de l'Église de suspendre l'exercice du culte dans une
région précise.

Introniser:

Placer solennellement sur le trône.

Jacquerie:

Révolte paysanne au Moyen Âge. La plus importante, celle de
1358, dirigée contre les seigneurs, fut noyée dans le sang.

Jeanne d'Arc (1412-1431):

Celle qu'on appelle la Pucelle rejoignit Charles VII
en 1429 pour combattre les Anglais. Après avoir délivré Orléans
et fait sacrer le roi à Reims, elle échoua à reprendre Paris, et fut capturée
au siège de Compiègne. Jugée comme hérétique et sorcière par l'évêque
Cauchon à Rouen, elle avoua; puis, s'étant rétractée, elle fut déclarée
relapse, et brûlée vive.

Jean sans Peur (1371-1419):

Duc de Bourgogne. Ayant fait assassiner
Louis d'Orléans en 1407, il déclencha la guerre civile entre Armagnacs et
Bourguignons, et fut assassiné à son tour par un Armagnac en 1419.

Jean sans Terre (1167-1216):

Roi d'Angleterre. D'abord allié, contre son
frère Richard Cœur de Lion à Philippe Auguste, il fut vaincu par ce
dernier à la Roche-aux-Moines en 1214.

Leszcziilski Stanislas (1677-1766):

Roi de Pologne déchu après la guerre
de Succession de Pologne, il obtint à titre viager la Lorraine en
réparation, et la transmit à la couronne de France à sa mort.

Ligue catholique:

Union de catholiques français formée en 1576, et dirigée
par Henri de Guise, elle joua un rôle actif dans les guerres de Religion représentant
l'aile la plus dure des catholiques, avant de se dissoudre
après l'abjuration d'Henri IV (1593).

Ligue de Cognac:

Nom donné à l'alliance constituée en 1526 par François 1er
avec Venise et le pape contre l'empereur Charles Quint, pour
remettre en cause le traité de Madrid, signé par le roi de France en 1525
alors qu'il était encore captif de l'empereur.

Loi de primogéniture:

Dévolution de la couronne à l'aîné des héritiers.

Loi de masculinité:

Dévolution de la couronne au premier des fils et empêchant
toute transmission du pouvoir aux filles.

Loi salique:

Loi dont l'origine remonte aux Francs saliens et plus précisément
au règne de Clovis 1er. Par la suite, elle désignera le privilège de
masculinité* et de primogéniture* qui caractérise la succession à la couronne en France.

Lombards:

Peuple germanique qui envahit et occupa l'Italie de 567 à 774, avant
d'être vaincu par Charlemagne.

Lombardie:

Région du nord de l'Italie, dont Milan est la capitale, qui fut
le cœur du royaume lombard.

Lotharingie:

Royaume né du partage de Verdun (843), qui revint à
Lothaire, et comprenait l'Italie, la Provence, la Bourgogne, l'est de la France
actuelle. Coincé entre Francie occidentale et Francie orientale
(futures France et Allemagne), il fut peu à peu dépecé.

Maine:

Comté datant de 955, dont la capitale était Le Mans, rattaché en
1126 à l'Anjou.

Maires du palais:

Dirigeant la maison des rois mérovingiens, ils s'approprièrent
peu à peu le pouvoir royal et parvinrent à rendre héréditaire leur
charge, avant que le dernier d'entre eux, Pépin le Bref, ne s'empare du
titre royal.

Marche:

Comté formé au Xè siècle, situé entre Limousin et Touraine, et qui
fut rattaché au domaine royal sous François 1er.

Massacre de la Saint-Barthélemy:

Massacre des protestants, surtout à
Paris, ordonné par la reine mère Catherine de Médicis. Déclenché dans
la nuit du 23 au 24 août 1572, il aboutit à la mort de plus de trois mille
protestants, notamment l'amiral de Coligny.

Mignons:

Favoris du roi (en particulier d'Henri III), souvent accusés d'homosexualité.

Milices:

Troupes armées recrutées et entraînées par les villes.

Missi dominici:

Fonctionnaires dévoués qui opéraient le lien entre
l'administration impériale et les administrations locales. La charge fut créée
par Charlemagne.

Mouvement communal:

Tentative permanente sous l'Ancien Régime,
notamment au XVIIIe siècle, de faire reconnaître l'autonomie de l'organisation
villageoise, surtout face aux seigneurs.

Neustrie:

Royaume mérovingien qui correspondait au nord de la France actuelle.

Onction sacrée:

Lors du sacre, le roi reçoit l'onction: on le bénit en
l'oignant (en déposant sur lui) du Saint Chrême, un mélange de baume et
d'une huile miraculeuse censée avoir été offerte à Clovis par Dieu.

Ordinatio Imperii:

Par cette charte, Louis le Pieux organisa en 817 la
succession impériale au profit de son fils Lothaire, avant de revenir dessus
et de déclencher ainsi la guerre.

Ordonnance de Villers-Cotterêts:

Édictée par François le. en 1539, elle
prescrivait l'usage du français à la place du latin dans les actes officiels.

Ordonnances:

Textes édictés par le roi ayant force de loi.

Parlement:

Institution qui a beaucoup évolué selon les époques mais dont
l'objet était de rendre la justice et d'enregistrer les lettres patentes. En
marge du Parlement de Paris, qui correspondait à l'origine au domaine
royal, seront peu à peu institués des Parlements régionaux.

Perche:

Comté de l'ouest du Bassin parisien réuni au domaine en 1525.

Plantagenêts:

Dynastie régnant sur l'Angleterre de 1154 à 1485.

Pragmatique Sanction de Bourges:

Règlements édictés en 1438 par Charles VII, lui
permettant d'exercer un très fort contrôle sur la nomination
des évêques et abbés de France.

Praguerie:

Sous le règne de Charles VII, nom donné à une révolte des nobles
qui refusaient d'être privés de leur armée.

Prise de la Bastille:

Le 14 juillet, alors que l'Assemblée constituante avait
été proclamée, le peuple de Paris s'empara de cette prison, symbole de
l'absolutisme, car on y était enfermé par lettre de cachet, c'est-à-dire sur
simple demande du roi.

Prise d'Alger:

Victoire militaire française du 5 juillet 1830, marquant le
début de la conquête de l'Algérie.

Privilège:

Statut spécifique attaché à un groupe (par exemple les nobles),
une ville, une province, ou tout autre corps reconnu par le roi : ce statut
peut se traduire par une dispense d'impôts, l'octroi d'honneurs particuliers
ou de garanties juridiques propres.

Réforme:

Mouvement religieux (également appelé protestantisme) parti
d'une volonté de réformer l'Église et de revenir au texte de la Bible qui
aboutit à une rupture totale avec l'Église catholique et, en France, à la
création d'une Église réformée.

Régence:

En cas d'impossibilité de régner du roi (pour cause d'âge ou
d'incapacité physique ou mentale), une régence était instituée. Elle
octroyait de manière temporaire le pouvoir à des proches du roi faisant
le plus souvent partie de sa famille.

Régicide:

Assassinat d'un roi, ce qui constituait le crime le plus atroce, et
le plus durement puni. On désigne également ainsi l'assassin
(Ravaillac pour Henri IV).

Régime constitutionnel:

Régime politique reposant sur un texte fondateur,
une constitution, qui définit les règles d'attribution du pouvoir d'État, les
modalités de son exercice, sa répartition entre les institutions, et les droits
des citoyens.

Restauration:

Nom du régime qui succède à l'empire et restaure la dynastie
des Bourbons en France entre 1814 et 1830.

Révolte des pastoureaux:

Révolte de bandes de paysans constituées à l'origine
pour aller délivrer Louis IX en Égypte, et qui se livrèrent à des
pillages à travers le pays.

Richard Cœur de Lion (1157-1199):

Roi d'Angleterre (1189-1199), adversaire
de Philippe Auguste, surtout connu pour sa participation à la troisième
croisade*, et pour ses conflits avec son frère Jean sans Terre qui
voulut usurper le trône en son absence.

Robertiens :

Dynastie issue de Robert le Fort, installée en Neustrie sous les
Carolingiens, qui est à l'origine de celle des Capétiens.

Sacre:

Cérémonie conférant au roi un caractère divin le plaçant au-dessus
des laïcs, sur le modèle des rois hébreux. Instauré par Pépin le Bref, il
devint un des piliers de la légitimité monarchique. Le sacre ne fait pas le
roi, mais lui ajoute une dimension religieuse.

Saint Empire romain germanique:

Créé en 962 par l'empereur Othon le
Grand couronné par le pape Jean XII, le Saint Empire romain germanique
perdurera pendant huit siècles et préfigure l'Allemagne actuelle.

Saintonge:

Région au sud du Poitou, incluse dans l'Aquitaine médiévale et
anglaise jusqu'à sa conquête par Du Guesclin (1372).

Saliens:

Groupe franc le plus important, occupant dès le IVe siècle un
territoire au débouché du Rhin.

Seigneur:

Dans un système féodal, il est celui dont dépendent des hommes
et des terres, dans le cadre d'une seigneurie: la plupart des seigneurs sont
nobles, mais une seigneurie peut appartenir à un bourgeois, ou à l'Église.

Sénéchal:

Le plus grand des offices de la couronne sous les Capétiens, il
fut supprimé par Philippe Auguste qui le trouvait trop puissant. Le terme
désigne aussi l'équivalent des baillis* au sud et à l'ouest du royaume.

Serf:

Non libre, le serf est attaché à la terre et astreint à diverses corvées et
redevances envers son seigneur.

Sigebert II:

Roi mérovingien ayant régné en 613 sur l'Austrasie* et la Burgondie*.

Temple, templiers:

Ordre religieux militaire fondé pour la défense des
pèlerins en Terre sainte. Une fois cette guerre perdue, leur inutilité et
leur richesse en firent la proie de Philippe le Bel.

Thibaut IV de Champagne (1201-1253):

Comte de Champagne, roi de
Navarre, connu pour ses dons de guerrier et de trouvère.

Titulature:

Formule recensant l'ensemble des titres et qualités d'une personne.

Traité de Boves :

Signé en 1185 pour mettre fin à la guerre entre le comte
de Flandre et Philippe Auguste, il permit le rattachement au domaine de
l'Artois, d'Amiens, et de 65 places fortes du Vermandois.

Traité de Brétigny:

Signé par le roi Jean II en 1360, prisonnier des Anglais,
il leur abandonnait un tiers du royaume: il fut rejeté par le dauphin et
les états généraux.

Traité de Cateau-Cambrésis:

Signé en 1559 entre la France et l'Angleterre
d'une part, et la France et l'Espagne de l'autre, il mit fin aux guerres
d'Espagne en laissant à la France Calais, Metz, Toul et Verdun.

Traité de Saint-Clair-sur-Epte:

Signé en 911 entre Charles III le Simple et
Rollon, chef des Normands, il permit à ces derniers de s'installer dans ce
qui devint la Normandie.

Traité de Verdun:

Traité de partage de l'empire carolingien en 843, qui
dessina trois royaumes, Francie* occidentale (annonçant la France), Francie
orientale (future Allemagne) et Lotharingie* entre les deux.

Traité de Paris:

Signé en 1259, il mit fin provisoirement au conflit
franco-anglais, l'Angleterre renonçant aux terres conquises par Philippe Auguste,
et reconnaissant la suzeraineté du roi de France en Aquitaine.

Traité de Tarascon:

Signé en 1291 par Philippe le Bel, il mit fin à la guerre
entre la France et l'Aragon qu'avait déclenchée son père Philippe III.

Traité de Troyes:

Signé en 1420 entre Charles VI et Henri V d'Angleterre,
il reconnaissait ce dernier héritier de la couronne de France au détriment
du dauphin*, le futur Charles VII.

Trêve de Dieu:

Mouvement lancé par l'Église au XIe siècle et visant à interdire
l'activité militaire durant certains jours, notamment durant
l'Avent, à Noël, à Pâques, le dimanche.

Trois Glorieuses:

Nom donné aux 27, 28 et 29 juillet 1830, jours de la
révolution qui mit fin au règne de Charles X et entraîna le régime de la
monarchie de Juillet du roi Louis-Philippe.

Trois ordres (les) :

Ils constituent traditionnellement la société de l'Ancien
Régime; ce sont, par ordre de dignité: le clergé, la noblesse et le tiers état.

Ultras:

Durant la Restauration, c'était le surnom des ultraroyalistes, partisans
d'un rétablissement de la monarchie absolue.

VassaI :

Homme lié à un seigneur* qui, en échange de son service, et de la
reconnaissance de sa suzeraineté*, lui remettait un fief*.

Vermandois:

Comté situé au nord du Bassin parisien, l'Aisne actuelle,
incorporé au domaine royal en 1213.

Victoire de Coutras:

Victoire d'Henri de Navarre, futur Henri IV, en 1587
sur le duc de Joyeuse qui conduisait l'armée de la Ligue*.

Victoire de Marignan:

Victoire remportée par François 1er en Lombardie
en 1515 sur les Suisses alliés du duc de Milan.

tumblr visit counter

View My Stats