Henri IV le Grand-Louis XIII le Juste

Recherche Roi de France
Champ de recherche ci-dessus - Search field above

Music Player - Les rois de France

Music Player - Lecteur de Musique



Besoin de parler et de se sentir un peu moins seul : 01.78.52.91.40 - 24h/24

Les Rois de France     LesReines de France



            Lexique

Henri IV le Grand (1553-1610)

Dates de règne: 1589-1610

Épouses: Marguerite de Valois (1553-1615), Marie de Médicis (1573-1642)

Le fils d'Antoine de Navarre et de Jeanne d'Albret doit batailler ferme pour conquérir son trône. Philippe II d'Espagne tente de faire valoir les droits de sa fille Isabelle mais la loi salique* empêche une telle prétention. Les savants de la Sorbonne statuent et affirment que Henri de Navarre est le plus légitime des héritiers de Hugues Capet.

Cela ne suffit pas a calmer l'ire de la Ligue* qui refuse de voir un souverain protestant monter sur le trône de France. Henri accepte de se convertir au catholicisme en 1593 et se fait sacrer* à Chartres un an plus tard. La guerre contre l'Espagne engagée en 1595 est l'autre acte fondateur du règne d'Henri IV.

En 1598, il promulgue l'édit de Nantes* qui confirme le catholicisme dans son statut de religion d'État mais qui accorde certaines libertés aux protestants. On dénombre à l'époque plus d'un million de huguenots* en France et il leur est concédé une centaine de places où leur sécurité sera garantie. Les huguenots ont accès aux charges et possèdent leurs écoles. Les pasteurs sont à charge de l'État. Après une longue période de troubles, Henri IV doit restaurer l'autorité royale et la prospérité économique. Il lutte contre les féodaux* et confie au duc* de Sully le soin de réorganiser l'État. Nul mieux que ce dernier ne pouvait sortir la France du marasme. Les finances sont restaurées et son génie de la planification contraste avec la politique d'expédients menée jusqu'alors.

Il encourage l'agriculture et protège les paysans contre les exactions. Il engage une vaste politique de gestion des richesses forestières et stimule les industries nouvelles: soieries, verrerie, tissus... Dans tous les domaines, il cherche à augmenter les exportations et à réduire les importations. Les moyens de communication figurent également au centre de son programme, notamment par l'accroissement du réseau des canaux. C'est aussi l'époque où reprennent les constructions. De nombreux châteaux seront édifiés sous son règne.

Sur le plan matrimonial, sa première épouse Margot, sœur d'Henri III, était suspectée d'avoir comploté avec les catholiques. Henri IV lui reproche aussi ses infidélités et réussit à faire annu1er son mariage en raison d'une trop proche parenté. Sa deuxième épouse sera Marie de Médicis, la fille du grand-duc* de Toscane et de l'archiduchesse* d'Autriche. Dès son arrivée en France, elle suscite l'hostilité par sa propension à s'entourer d'un entourage florentin. Henri IV ne prend pas la peine de dissimuler ses aventures. Cela ne l'empêche pas de lui faire de nombreux enfants, dont le dauphin* Louis qui naît en 1601. Le 13 mai 1610, Marie est sacrée*. Le 14 mai, Henri IV meurt, assassiné dans le quartier du Marais par Jean-François Ravaillac. Le régicide sera supplicié treize jours plus tard.

Louis XIII le Juste (1601-1643)

Dates de règne: 1610-1643

Épouse: Anne d'Autriche (1601-1666)

Le jeune Louis XIII monte sur le trône à l'âge de dix ans. Il assiste à la prise de pouvoir par sa mère qui brise le conseil de régence* institué par Henri IV. Pour gouverner, Marie de Médicis s'appuie sur Concino Concini et son épouse, l'ambitieuse Leonora Galigaï. Malgré les récriminations des Grands du royaume, ces deux conseillers peu scrupuleux exercent une influence considérable sur la reine qui les couvre d'honneurs et de richesses. Le ressentiment de la population croît au point de menacer l'équilibre de l'État. C'est en 1617 que Louis XIII s'empare du pouvoir effectif en faisant assassiner l'Italien dans la cour du Louvre. Marie de Médicis est à Blois et elle fuit le royaume en 1619.

Louis XIII n'exerce cependant pas le pouvoir de manière solitaire. Dans un premier temps, il le confie à son favori le duc de Luynes. Ensuite, il fait preuve de beaucoup plus de discernement en déléguant les rênes de la monarchie à Armand Jean du Plessis, cardinal* de Richelieu. Devenu Premier ministre*, il fait plier tous ceux qui contestent l'autorité royale incarnée par le monarque mais exercée par lui-même. Il s'en prend aux protestants en faisant démanteler les places fortes qui se trouvent au sein même des frontières du royaume de France. Le siège de La Rochelle restera comme le plus meurtrier (plus de quinze mille morts) mais prouvera à tous l'inflexibilité du cardinal. Par ailleurs, le Premier ministre favorise la centralisation et appuie la constitution d'un véritable empire colonial. C'est sous le règne de Louis XIII que naît l'« autre France », celle d'Afrique, des Antilles et du Canada. Quelques grands noms, comme Cinq-Mars, paient de leur vie leur opposition au cardinal. Richelieu voit son autorité sérieusement contestée lors de la journée des Dupes (le 10 novembre 1630) : les Grands du royaume, soutenus par la reine mère, exigent sa chute. Cependant, la conspiration échoue et le prestige du cardinal en sort renforcé. Homme prévoyant, Richelieu a préparé sa succession et il prend soin de recommander au roi la personne de Mazarin pour mener les affaires. Le cardinal italien, remarquablement doué pour le commerce, marche sur les traces de son successeur avec la confiance de Louis XIII. Un des mystères du règne demeure la longue stérilité de la reine Anne d'Autriche (fille de Philippe III d'Espagne, qui avait épousé Louis en 1615 alors qu'elle n'avait que quatorze ans). La reine ne réussit à lui donner un premier enfant qu'en 1638. Un deuxième fils naîtra deux ans plus tard. Le cardinal de Richelieu meurt en 1642, suivi quelques mois plus tard par Louis XIII qui venait de restreindre les pouvoirs de la future régente, Anne d'Autriche, le défunt roi s'étant toujours défié de son épouse.

tumblr visit counter

View My Stats